|

Hommage à Julien Astier et Pierre Arnaud

Le 11 novembre 2009, Christian Gesbert a rendu hommage aux Saint-Brésois Julien Astier et Pierre Arnaud, « Morts pour la France » lors de la Grande Guerre.

 

Pour évoquer Julien Astier, nous disposons de bien peu d’informations. Né à Chaudeyrac, en Lozère, le 13 septembre 1878, ce cultivateur quitte sa Lozère, pour travailler à Saint-Brès où il se marie, avec Marie Peyrebesse, le 14 octobre 1906. Lorsque l’heure de la mobilisation sonne, c’est à Mende qu’il se présente pour rejoindre le 141e régiment d’infanterie. Retour au pays de courte durée pour partir au front. Au feu. Dès le 8 août 1914, son régiment prend part à l’offensive de Lorraine. Le sort s’acharne sur cette famille : quelques jours après sa mobilisation, le 13 août 1914, sa fillette meurt à l’âge de deux ans.

 

Au début de la guerre, le 141e régiment d’infanterie est uniquement composé de soldats originaires des régions riveraines de la Méditerranée où la vie est si douce, si paisible. Où l’on ne songe pas à la guerre. Dans les poitrines de ces jeunes hommes, vaillants soldats, résonnent l’amour ardent du pays, l’esprit du devoir et du sacrifice et, très vite, le culte vivace des héros frappés au combat. Autant de valeurs forgeant l’unité morale du 141e régiment d’infanterie. 

Après moins de deux ans au combat, Julien meurt d’une tuberculose pulmonaire, à l’hôpital de Saint-Chamas, dans les Bouches-du-Rhône. (A suivre…)

Tags: , ,

Commentaire fermé

/body_box -->