|

Lo camin grand

Lo camin grand

Lo « camin grand » o « la rota granda de Montpelhièr a Nimes » – la carrièra actuala dau Pont Vieilh – es, dau sègleXVI au sègle XVIII, una dralha de comunicacion de primièra importància. Aquéu camin, marrit, recavat per tèmps de plueja, clapeiros, encamba Verange per lo pont e traversa lo vilatge cap a Lunèu puèi a Nimes , per l’actuau plan de la Ramada.

Inimaginable a l’ora d’ara, la maja part daus passants van a pè, e es pas aquò que limita los desplaçaments. Mercants que van a la fièra de Lunèu, comedians, cavalièrs, soldats,…prenon aquèu « camin grand ».

Au ras dau « camin grand » i a lo cabaret, endrech d’escambis e de convivialitat de la comunautat masculina de Sant Brès. Viu, brusent, es una estapa incontornable pels estrangièrs au village. Carrejant las informacions que venon dau defòra, los colportaires i fan estapa

Le grand chemin 

Le « grand chemin » ou « grande route de Montpellier à Nîmes » – l’actuelle rue du Vieux Pont – est, du XVIe au XVIIIe siècle, une voie de communication de première importance. Ce mauvais chemin, défoncé par temps de pluie, caillouteux, enjambe le Bérange par le pont et traverse le village en direction de Lunel puis de Nîmes par l’actuelle place de la Ramade.

Inimaginable de nos jours, la plupart des passants vont à pied, ce qui ne limite pas pour autant les déplacements. Marchands allant à la foire de Lunel, comédiens, cavaliers, soldats… empruntent ce « grand chemin».

En bordure du « grand chemin » se trouve le cabaret, lieu d’échanges et de convivialité de la communauté masculine de Saint Brès. Vivant, bruyant, c’est une escale incontournable pour les étrangers au village. Véhiculant les informations venant de l’extérieur, les colporteurs y font étape.

Tags: , ,

Commentaire fermé

/body_box -->